3/ Le mouvement sportif doit s’investir totalement dans le sport santé.

Il en a la légitimité et les moyens. C’est aussi son intérêt bien compris. De nombreuses initiatives ont déjà été prises, mais la mobilisation doit être générale et concerner toutes les Fédérations et tous les clubs, si l’on veut remplir les objectifs affichés en termes d’augmentation de la pratique sportive (3 millions de pratiquants sportifs en plus d’ici 2024)

PROPOSITIONS :
• Reconnaitre aux fédérations sportives une mission de service public dans le domaine du sport santé :
– en attribuant un label aux clubs volontaires, assorti d’encouragements matériels
– en formant les éducateurs sportifs à l’accueil et à l’accompagnement des personnes sédentaires
– en généralisant une licence sport santé, de coût limité et permettant de tester plusieurs activités sportives
• Organiser l’accueil spécifique dans les clubs des bénéficiaires du sport sur ordonnance
• Favoriser l’accès aux équipements sportifs locaux des titulaires de licences sport santé dans le cadre de séances encadrées par des éducateurs sportifs
• Obtenir du COJO d’accorder une priorité, dans le recrutement des 70.000 volontaires des Jeux Olympiques, aux licenciés des clubs sportifs situés dans la proximité des sites olympiques qui se seront engagés dans le sport santé

Nos 11 mesures